Village de Salavas

Rive droite de l’Ardèche

Le village de Salavas sur les bords de l’Ardèche garde de multiples preuves de sa lointaine occupation.

Dolmens, sépultures préhistoriques, vestiges gaulois puis romains, de nombreux sites archéologiques attestent de la fréquentation ancienne et continue du site de Salavas, qui présente des atouts stratégiques et économiques importants : lieu de passage obligatoire sur la rivière Ardèche par la présence de gués (Chauvieux et Paravalos), présence d’un gisement d’argile de haute qualité sur son territoire.

Le vieux village de Salavas s’est construit sur la voie Romaine d’Antonin le Pieux (reliant Nimes à la vallée du Rhône via Alba la Romaine), à proximité du gué de Chauvieux comme l’atteste la présence de milliaires romains sur le territoire de la commune de Salavas, et les ruines de deux églises paléochrétiennes du IVe et Ve siècle, édifiées côte à côte sur les vestiges d’un petit édifice païen.

Les invasions barbares ruinent les églises et poussent les villageois à se retrancher auprès de leur seigneur. Le château de Salavas est bâti, le village s’organise autour de son château, l’enceinte du village est fortifiée, et Saint Julien et Saint Jean sont reconstruites. La nouvelle agglomération située plus à l’Est prend sa forme actuelle autour du XIIe siècle : calades, voutes, puits, fours, et portes médiévales encore visibles aujourd’hui : celle du sud, de l’ouest et celle du nord menant directement au gué de Paravalos.

Les guerres de religion auront raison du château de Salavas détruit en 1628 puis reconstruit plus tard, mais les deux églises seront quant à elles définitivement rasées en 1562.

La vie économique de Salavas au fil des siècles est liée à sa position sur les voies commerciales reliant la vallée du Rhône, le Languedoc et le Massif Central, grâce aux deux gués sur la rivière Ardèche et à son port permettant de traverser la rivière, moyennant péage, à gué ou en bac selon les saisons. Salavas vit également de l’agriculture ainsi que de l’exploitation des mines d’argile de son territoire dont mention est faite au XIIe siècle. Au XIXe siècle l’activité est florissante, on dénombre trois tuileries et sept poteries.

De nos jours, la tradition se perpétue puisqu’un potier exerce au village de Salavas et la vigne est toujours cultivée sur une centaine d’hectares.

Le village de Salavas en Ardèche méridionale est devenu une destination prisée des visiteurs en vacances en Ardèche, qui apprécient son cachet pittoresque et sa situation privilégiée à l’entrée des gorges de l’Ardèche. Un séjour à Salavas se prête à la pratique d’activités sportives ou touristiques dans une nature préservée : descente des gorges de l’Ardèche en canoë kayak, escalade, promenades en VTT, randonnées… Le territoire de la commune se compose de paysages remarquables comme la forêt communale de Salavas s’étendant sur une superficie de plus de 700 hectares, ou le canyon du Rieusset présentant des lieux de baignade finement sculptées par les eaux sauvages du torrent.

Salavas se situe à 25 km d’Aubenas et à 14 km du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche. La commune de Salavas fait partie du canton de Vallon-Pont-d’Arc, arrondissement de Largentière et participe à la Communauté de communes des Gorges de l’Ardèche. La commune de Salavas est entourée des communes de Labastide de Virac, Vagnas, Grospierres, Sampzon, et Vallon Pont d’Arc sur la rive opposée de l’Ardèche.

Likez notre page facebook pour ne rien manquer…

-->